Menu

« Tisser des liens entre transitions intérieure et extérieure. »

Conférence : La pleine conscience engagée

“Il ne suffit pas d’être compatissant. Vous devez agir. Il y a deux aspects à l’action. L’un est de surmonter les distorsions et les afflictions de votre propre esprit, c’est-à-dire, essayer de calmer et finalement dissiper la colère. C’est une action par compassion. L’autre est plus social, plus public. Quand quelque chose doit être fait dans le monde pour rectifier les torts, si l’on veut vraiment en faire bénéficier les autres, il faut être engagé, impliqué.” - Le Dalai Lama

Une soirée de conversations et de conférences autour du bonheur organisée en partenariat avec GNH Europe Network et Emergences.

Intervenants  : Luc Schuiten, Helena Ter Ellen, Li An Phoa, Ilana Sumka, Bas Brugmann, Isabelle Cassiers, Ilios Kotsou, Isabelle Giraldo, Gauthier de Pierpont.

Rejoignez-nous pour ce moment de confluence, mêlant conférences, partages, conversations et pratiques pour explorer le thème de la pleine conscience engagée.Préparez-vous à vivre un moment participatif à la fois contemplatif et pratique, expérimental et cognitif.

En cette période de crises écologique, sociale et économique, où les termes effondrement et collapsologie deviennent de plus en plus fréquents, le lien entre la transformation intérieure et l’engagement social par l’action est la fondation pour reconstruire et réconcilier notre relation avec la Terre, les autres humains et les autres qu’humains.

À quoi cela ressemble-t-il de mettre en pratique les principes d’interdépendance, de révérence pour la vie, de compassion, d’entraide et de service ?
Comment le mouvement de la pleine conscience et les militants peuvent-ils créer des ponts pour planter les graines d’un avenir et d’une culture qui vivent en harmonie avec la Terre et ses habitants ? Comment être à la fois méditant et militant ?

Si ces questions résonnent en vous, nous vous invitons à une soirée de « confluences » organisée par Emergences.

Pour cette soirée, ils ont réuni une tribu de pèlerins engagés pour se changer et changer le monde et animés d’une passion commune pour l’action. Pour vous inspirer.

Au programme :

Luc Schuiten
Depuis près de 40 ans, l’architecte Luc Schuiten cherche inlassablement des solutions alternatives à la dégradation de l’environnement et à l’architecture objet de design, banalement mondiale. S’affranchissant des lignes rigides ou traditionnelles de la construction, il tente de gérer différemment les matériaux et les techniques, axe sa recherche sur des maisons bioclimatiques, rêve d’habitarbres ; ces logements organiques en osmose avec le végétal. Pour les chancres urbains, il construit des jardins verticaux issus du même imaginaire poétique. Au fil des années, cet architecte atypique dessine une multitude de projets animés par le souci d’autres choix de vie. Cette manière de penser donne forme à une nouvelle architecture basée sur une vision poétique où l’invention et la relation avec la nature occupent une place prépondérante. Mais c’est surtout dans ses visions utopiques d’une architecture futuriste qu’il va donner toute la force de son expression créatrice et imaginative, par ses propositions de villes construites uniquement avec des matériaux vivants. Pour définir ces nouveaux lieux de vie liés à une autre hiérarchie des valeurs, il crée le néologisme de l’archiborescence. Comme pour son frère François, dont il a été le scénariste et l’auteur d’architectures imaginaires, le dessin est un outil d’exploration des possibilités à venir.
http://www.vegetalcity.net

Bas Bruggeman – Isabelle Cassiers et isabelle Giraldo
GNH Europe Network
Le 4ème roi de la dynastie Wangchuk invente dans les années 1970 cette formule qui fait la réputation du Bhoutan aujourd’hui : le BNB pour le Bonheur National Brut. Après avoir observé les autres pays, Jigme Singye Wangchuck se rend compte que ce ne sont ni la prospérité, ni le développement économique qui apportent la joie aux peuples.
Pour lui, le développement doit se faire autrement et il instaure une nouvelle priorité : développer le pays en visant d’abord le bonheur des citoyens. Autrement dit, le bonheur objectif est considéré comme le développement le plus ultime.

Li An Phoa – Drinkable Rivers
Li An Phoa is a Schumacher College MSc Holistic Science alumnus of 2006-2007, with a MA in philosophy and entrepreneur with a MSc in Business Administration. She engages people in a whole holistic worldview through outdoor learning experiences and projects in and around landscapes, food and water. She invites people into a sensorial and inquiring relationship with each other and the earth. She is a ‘social architect’ who weaves ecosystems and cross-pollinates relations by building bridges among people, disciplines and industries. She works with large organisations such as Triodos Bank, Unilever and the Rwandan Ministry of Health as well as with innovative farmers, artists and indigenous people. She is a university lecturer at e.g. the Erasmus University and Nyenrode Business University.
Her current project, Drinkable Rivers (www.DrinkableRivers.com), includes a source-to-sea river curriculum that moves along, learns from and takes care of rivers as indicators of development and an economy of care. With her nomadic school Spring College (www.SpringCollege.org), she brings together university students, entrepreneurs, investors, teams, families, and children on walks. Her events ground our daily life choices (economy) in accordance with the logic of life (ecology). Her life is like a form of art, having lived nomadically for a decade while walked twelve thousand kilometers.

Helena ter Ellen
D’origine néerlandaise et vivant à Bruxelles, elle est linguiste et animatrice. Elle se dédie a l’accompagnement vers la transition et à la ‘pollinisation’. Si elle a étudié les langues, la politique internationale et la communication interculturelle, c’est surtout par un besoin d’être à l’écoute du monde et d’aller sur le terrain. Elle travaille avec des réfugiés aux Pays-Bas et part pour des missions pour la paix en Palestine, et plus tard en Colombie avec International Peace Brigades. En Palestine, elle prend réellement conscience du lien avec la terre, et ce seront les afro-colombiens et les peuples premiers de la Colombie qui, tout naturellement, l’aideront à étendre sa passion pour les droits humains à ceux de la Terre-Mère. Tout en gardant un lien solide et solidaire avec le ‘Sud’, elle s’engage maintenant dans un processus d’habitat groupé à Bruxelles, avec l’Echappée. Parallèlement à sa formation en coaching psychoénergétique chez Timotheus, l’heureuse rencontre avec Joanna Macy et le travail qui relie lui fait découvrir une méthodologie précieuse et complémentaire pour faire expérimenter que "nous sommes la terre vivante". Elle a traduit vers le néerlandais le livre de base de Joanna Macy « Ecopsychologie pratique et rituels pour la Terre » (apparu en mai 2012 chez l’éditeur Jan van Arkel).
http://www.terreveille.be

>> Réservations
https://www.emergences.org/sign_up

Date et horaire : Le 28 avril de 18h à 22h
Tarif : 25 euros
Salle : Salon

Suivez-vous sur

Linkedin

Facebook

Instagram