- La Tricoterie - Fabrique de liens
Menu

Cohésion sociale et notre action sur le quartier

La Tricoterie s’est donné comme mission de s’ouvrir au quartier, à ses associations et aux habitants, pour que le public puisse prendre possession du lieu, se l’approprier et y agir en tant qu’acteurs à part entière. Nous n’hésitons pas non plus à aller à la rencontre des publics et nous participons avec plaisir à de nombreuses activités (fêtes de quartier, ateliers, etc.) que nous organisons en partenariat avec les différentes associations de la commune et du quartier.

Les groupes de travail auxquels nous participons activement :

 Groupe porté par l’ASBL Ensemble pour 1060 (représenté par Carmen Diaz, Baby Goma & Jonathan Verstraeten) qui rassemble de nombreuses associations saint-gilloises (le Douzerome, le CFBI, Déclik asbl, Trapèze asbl, Le Pianofabriek, le Service Social Juif, Saint-Gilles Sport, le Centre Hellenique Inteculturel de Saint-Gilles, Le Jacques Franck, Hispano-belga asbl, le CEMO et CEMôme asbl, etc). Chaque année, Ensemble pour 1060 organise des évènements de cohésion sociale. La Fête Bethléem, le Carnaval de Saint-Gilles, le Parcours Diversité (devenu parcours des Lumières). Depuis 4 ans, nous participons chaque année à la Fête Bethléem lors de laquelle nous proposons un stand « jeux de société ». Chaque année, le stand de la Tricoterie est pris d’assaut par les jeunes du quartier.

 Groupe culture de la coordination de l’action sociale de Saint-Gilles porté par la Cellule Culture du CPAS (représenté par Myrrhine KULCSAR, Barbara Giagnorio), qui rassemble également de nombreuses associations culturelles et sociales saint-gilloises (Espace ressources, la Cité des jeunes, le Douzerome, Le Musée d’art fantastiques, Toestand asbl Le Jacques Franck, la Maison des Cultures, Quef asbl, le Pianofabriek, Hispano-belga asbl, la Maison du Livre, La Bibliothèque néerlandophone, Le P’tit ciné, etc). Depuis 2016, la cellule culture du CPAS organise un événement qui a pour but de rendre la culture plus accessible à tous, et en particulier aux publics les plus fragilisés. C’est dans ce cadre qu’en 2017, la Tricoterie a accueilli la première édition de la Criée Culturelle. Lors de cette édition, les opérateurs culturels saint-gillois ont présenté leur saison, spectacles, et activités. S’en est suivi un échange entre le public du CPAS et les opérateurs culturels. Nous avons également participé à la deuxième édition de la Criée Culturelle, sur la place Bethléem en 2018. En 2020, la Criée a été revue et renommée #CapCultuur, pour mieux correspondre aux besoins d’un public plus éloigné de la culture.

 Réunions monitoring du Plan Communal de Politique Culturelle portées par le service Culture de la commue (représenté par Magaly Hanappe, Juliette Roussel, l’échevin Francesco Iammarino). Afin de poursuivre la réflexion et les actions liées aux 15 objectifs inscrits comme prioritaires dans le plan Communal de Politique Culturelle, qui découlent des quatre axes clés (la transversalité, l’accessibilité, la rencontre des cultures et l’accompagnement et la valorisation des artistes), La Tricoterie participe aux tables rondes afin de nourrir les réflexions et les directions que chaque opérateur culturel désire mener.

PARTENARIATS

Depuis notre ouverture, nous avons créé de nombreux partenariats liés à notre ancrage dans la commune de Saint-Gilles et plus particulièrement au sein du quartier « Bosnie » (voir plus bas). Aussi, nous systématisons des partenariats avec divers acteurs et associations culturels pour proposer à notre public un panel d’activités variées.

Activités de cohésion sociale gratuites et qui sont devenues récurrentes depuis 2016

• Notre scène ouverte qui, chaque lundi soir, propose aux musiciens de jouer trois compositions devant un public de plus en plus nombreux (entre 150 et 250 personnes chaque lundi) ! Dans un deuxième temps, la scène ouverte se transforme en « jam » pour que les artistes puissent jouer ensemble et se rencontrer.

Repair Café. Tous les premiers lundis du mois, des réparateurs bénévoles mettent leur savoir-faire à disposition pour essayer de donner une seconde vie à vos machines à café, ordinateurs, vêtements... Une activité qui a pour vocation d’encourager le partage de savoirs
ainsi que la lutte contre la surconsommation et l’obsolescence programmée. À chaque édition du Repair Café de la Tricoterie, une trentaine de personnes se présentent pour la réparation de leurs objets cassés.

• Tous les lundis, de 19h30 à minuit, nous vous accueillons pour jouer aux jeux de société.
Seul.e ou entre amis. Cette activité gratuite est encadrée par notre animateur qui se fait un plaisir d’expliquer les règles et de jouer avec vous s’il n’y a pas trop de monde.

• Chaque saison, nous proposons au moins une Auberge Espagnole de quartier !
Chacun amène un petit plat, sucré/salé, une spécialité, bref quelque chose à partager sur un grand buffet commun ! Une occasion de retisser les liens dans le quartier, de partager et de (re)découvrir ses propres voisins (collègues, amis...) durant un moment festif et convivial.

• Activités pour la Saint-Nicolas, en 2018 nous avons organisé un goûter dédié à la Saint- Nicolas. Nous avons contacté les écoles du quartier afin d’inviter les enfants, le goûter leur
fut offert et des animations et jeux étaient prévus ainsi que Saint-Nicolas en personne.

• Diffusion des matchs de foot de la Coupe du Monde et de l’Euro.
Un événement incontournable et extrêmement fédérateur. Activité emblématique de cohésion sociale et de folklore. Chaque année, le nombre de personnes qui viennent assister à la diffusion des matchs de football à la Tricoterie augmente considérablement. Lors de la dernière edition, nous avons compté plus de 300 spectateurs à chaque diffusion.

• La Java du vendredi. Depuis octobre 2019, la Tricoterie ouvre ses portes tous les vendredis pour une soirée musicale. En première partie de soirée, un concert live avec des artistes belges en tout genre. La soirée se clôture avec un DJ set dont le style de musique varie de soirée en soirée. Un moment chaleureux et convivial, un tremplin pour les artistes et un événement rassembleur.

Articles 27 et activités à moindre coût

Nous acceptons les Articles 27 pour les activités de diffusion culturelle et les réservations peuvent se faire en ligne comme par téléphone.

Ainsi, tous les concerts de la saison « Fichtre soyons sérieux » sont proposés à des prix très abordables, tout comme nos soirées Ciné-débat (dont le prix de base est de 6€/film), d’autres activités sont proposées à des prix accessibles ainsi que les conférences (dont nous sommes les organisateurs) ou encore nos soirées Grands Jeux (entre 3 et 4euros maximum).

Anti-gaspillage alimentaire et redistribution

À côté de sa programmation socioculturelle avec des activités ouvertes au public trois jours par semaine (lundi-vendredi-dimanche), la Tricoterie propose également la location de ses salles. En période d’affluence, de la nourriture est donc produite en grand nombre
Pour éviter un maximum le gaspillage alimentaire et les restes, nous avons mis un place un partenariat avec L’asbl l’Ilot située à Saint-Gilles et qui répond aux besoins rencontrés par les personnes sans abri et en situation de grande précarité.

La Tricoterie est ouverte au public 3 jours par semaine, le lundi dès 18h, le vendredi dès 19h et le dimanche toute la journée. Les brochures de saison sont disponibles dans tout le lieu et si vous ne les trouvez pas, n’hésitez pas à demander à un membre de notre personnel. Il est aussi toujours possible de nous appeler au 02 537 96 69 si vous avez besoin de renseignements sur une activité précise.

Activités menées dans le cadre du contrat de quartier BOSNIE (2014 et 2015)

• Atelier de théâtre/improvisation pour les femmes du quartier : « Scènes de quartier »
Ces ateliers hebdomadaires avaient pour but de favoriser la communication en offrant la parole à celles qui ne l’ont pas, développer la confiance en soi, dans les autres et bâtir un mieux être. Comment ? En mettant en valeur des compétences qui engagent principalement le corps dans la communication - regarder, écouter et réagir - puis, plus tardivement dans le travail, en valorisant la prise de parole - en français ou en langue maternelle - au travers d’improvisations avec outils ou de récits personnels.

• Stage de TV citoyenne pour les jeunes du quartier : « Bethléem »
Durant cette semaine de stage, la parole était donnée aux jeunes (9-13 ans) du périmètre, par le biais de la vidéo et du reportage journalistique. Cette semaine d’éducation au média permettait en outre une visibilité au quartier, et particulièrement de la place Bethléem : habitants, restaurateurs, commerçants, etc. Curiosité, rencontre, esprit d’équipe, expression, apprentissage technique et détente ludique... tels étaient les objectifs de la semaine. Des projections de leur réalisation furent organisées par après à la Tricoterie (cf. infra).

• Atelier de théâtre/improvisation pour les adolescents du quartier : « Scènes de quartier »
Une seconde série d’ateliers fut accordée aux adolescents du quartier. Ces ateliers hebdomadaires leur ont permis d’explorer la parole, le corps, l’environnement ; de développer leur confiance en soi et dans les autres. A partir de récits imaginaires ou vécus, d’improvisations et d’exercices, ils créent ensemble un espace d’échange et d’expression libre

• Ateliers de TV citoyenne pour les jeunes du quartier : WebTV citoyenne
Ces ateliers hebdomadaires ont donné la parole aux jeunes (14-18 ans) par le biais de la vidéo, afin qu’ils s’expriment sur les thématiques qui les intéressent ou les bouleversent au sein du périmètre Bosnie. Ils sont ainsi allés à la rencontre des habitants, des commerçants, des histoires qui témoignent de la vie du quartier. Le résultat de leur travail fut projeté de façon publique à La Tricoterie

• Stage de TV citoyenne pour les adolescents du quartier : « Bledar TV »
Dans le cadre du Contrat de Quartier Durable « Bosnie », la Tricoterie, en partenariat avec Comme un Lundi asbl et les Educateurs de rue de Saint-Gilles, a proposé un stage de télévision citoyenne aux jeunes du quartier. Pendant une semaine, durant le mois de juillet, une dizaine d’adolescents sont partis à la rencontre des organismes et associations de la jeunesse de Saint- Gilles. A travers diverses rencontres et interviews, dans différents lieux, ils se sont approprié la caméra et nous ont offert leur regard sur leur place au sein du quartier « Bosnie ».

Différentes actions et activités de cohésion sociale depuis 2015 pour les enfants et les adultes du quartier :

• Ateliers intergénérationnels : bois, papier, jeux de société et multimédia
A travers ces quatre ateliers différents, chaque personne, chaque âge et chaque culture était valorisé. Au cœur de la création trônaient les idées de transmission, d’émancipation et de partage. « Que puis-je apprendre de toi ? Que peux-tu apprendre de moi ? ». Nous avons eu la chance d’accueillir plus de 80 personnes. Les ateliers avaient lieu le matin et l’après-midi, ce qui nous a permis d’inviter chaque dimanche midi tous les participants à nos brunchs.

• Auberge espagnole géante : clôture des ateliers intergénérationnels
Après une première édition décembre, cette soirée consistait à nouveau en un énorme partage de spécialités cuisinées par chaque invité. Au-delà de l’énorme buffet constitué par tous et des multiples échanges à table, musique et projection des photos prises pendant les ateliers étaient au rendez- vous.

• Premier anniversaire de la Tricoterie
Tous les voisins du lieu étaient invités à franchir le pas de notre porte pour profiter de cette occasion de faire la fête... Musiciens, cocktails, tapas, DJ’s et surprises étaient au rendez-vous. L’entrée était offerte pour tous les habitants du périmètre.

• Classe ouverte de l’atelier théâtral des femmes du quartier

Cet après-midi était réservée aux femmes, à leurs proches, aux gens du quartier et à qui le désirait, dans le but de montrer le résultat de trois mois d’ateliers d’improvisation hebdomadaires. L’occasion aussi de partager un moment convivial au sein de la Tricoterie, autour d’un petit goûter préparé par tous. De plus, un exercice photographique avait été réalisé pendant les ateliers pour témoigner du travail effectué par ces femmes accompagnées de l’animatrice ; ces clichés furent exposés dans le couloir de la Tricoterie lors de cette classe ouverte.

• Représentation du spectacle « Promesse » au CPAS de Saint-Gilles
Dans le cadre des 50 ans de l’immigration marocaine en Belgique, 12 jeunes se sont concentrés à la création d’un spectacle intitulé « Promesse ». Ce dernier est un projet d’expression et de transmission de mémoires, qui passe par l’utilisation de plusieurs disciplines artistiques (chant, danse, théâtre, support vidéo) dans l’objectif de créer un spectacle sur les doubles cultures et l’immigration. C’était une création originale de la troupe des jeunes comédiens du Centre de jeunes Loco-Motive de l’asbl BRAVVO et les représentations furent proposées par La Tricoterie, avec le soutien de la COCOF et du CQDB. L’idée était évidemment d’inviter les habitants du quartier à ce spectacle, avec la possibilité de débattre autour du sujet de l’immigration par après.

• Projection du film « Bethléem » suivie du spectacle « Promesse »
Lors de cette soirée, nous avons accueilli les jeunes acteurs de « Promesse » dans la Salle des Arches de La Tricoterie. Le spectacle était précédé par la projection du petit film réalisé par les jeunes lors du stage de TV citoyenne. La thématique du reportage se rapprochait en effet de celle du spectacle et nous trouvions intéressant de réunir les publics.

• Parcours sport et culture et projection du film « Bethléem »
Une journée pluridisciplinaire et multi-espaces destinée aux jeunes du quartier (10-18 ans). L’idée était de proposer une dizaine activités sportives et culturelles : street art, jeux de société, improvisation, dancehall, arts du cirque, badminton, crosse canadienne, minifoot, frisbee, capoeira ; et ce, dans divers lieux du quartier : La Tricoterie, la Maison des Cultures de St-Gilles, le Centre Sportif Communal. Les jeunes étaient accueillis avec un petit dîner et se sont répartis en groupe pour rejoindre les différentes activités tout au long de la journée. Un plan leur était donné pour qu’ils puissent se rendre dans chaque lieu facilement et découvrir en même temps les institutions de leur quartier. En fin d’après-midi, un goûter était organisé et le film « Bethléem » était projeté dans le foyer de La Tricoterie. De nombreux partenariats ont été réalisés pour l’organisation de ce parcours, autant pour l’invitation du public (associations, Maisons de jeunes) que pour la coordination même des activités (lieux sportifs et culturels). Cette journée fut proposée par La Tricoterie, avec le soutien de la COCOF et du CQDB.

• Projection du film « Un homme est un homme » suivie d’un débat

Le spectacle belgo-africain « Un homme est un homme » était en tournée au Burkina Faso, Sénégal et en Côte d’Ivoire ; sur scène, trois hommes aux destins croisés partent pour le rêve blanc, inspirés de témoignages réels. L’équipe de Comme un Lundi asbl a réalisé un reportage autour de la réception de ce spectacle en Afrique. Après sa première diffusion au Sénégal, le film fut présenté à La Tricoterie lors d’une soirée projection-débat, bar et tapas.

• 9 soirées festives et ludiques autour de la Coupe du monde, sensibilisation et auberge espagnole
Les matchs de la Coupe du monde - Belgique, huitièmes, quarts, demis, finale - furent transmis en direct sur des écrans géants partout au sein de La Tricoterie (foyer, grande salle, terrasse). Chacun était invité à venir soutenir son équipe préférée, mais aussi à profiter de ces fêtes populaires, ouvertes à tous. De nombreuses animations gratuites étaient en outre proposées : jeux de société autour du foot, tournois de Kicker et de foot sur console, etc. Momo était également présent pour vendre ses fameuses pizzas ! Si nous ne désirions pas passer à côté de cet événement fédérateur, nous voulions aussi donner la parole à ceux qui ont osé pointer les dysfonctionnements graves liés à la préparation de cette Coupe au Brésil. Le documentaire « Copa Para Quem ? » fut donc également projeté dans les moments de pause. Pour la finale, une grande auberge espagnole fut en outre proposée aux habitants.

• Participation à la Fête de la rue de Belgrade avec des ateliers théâtre et vidéo
Nous étions présents lors de cette fête de quartier pour proposer aux habitants un atelier théâtre avec la comédienne Noémie Dujardin et un atelier vidéo avec l’animatrice Pauline Bombaert. Dans ce cadre, nous avons pu promouvoir ces ateliers qui commençaient un peu plus tard de manière hebdomadaire à La Tricoterie et rencontrer notre public ainsi que d’autres associations et acteurs du quartier.

• Projection de la MDJ Le Bazar : « Pour mieux comprendre la différence »

Dans le cadre du Parcours Diversité, les jeunes de la MDJ Le Bazar ont réalisé un documentaire sur le thème du handicap. La projection de ce film devant les familles et associations eut lieu à La Tricoterie. La projection fut suivie d’un débat entre les jeunes et le public.